Anaïs Turquetil

Mémoire

Anaïs Turquetil, Tourisme, projet local et territoires ruraux. Les récits territoriaux des Epesses, de Marcia et d’Espelette, ENSAP Bordeaux, Juin 2016 – cliquez ici

Mots-clés : tourisme, territoire rural, projet local, récit, Marciac, Les Epesses, Espelette, développement local, ressource territoriale, patrimoine, politique d’aménagement des territoires, gouvernance locale

Résumé

La société et les territoires Français ont très vite et très profondément changé. Le phénomène de mondialisation, caractéristique de la fin du XXème siècle, a produit de nombreuses mutations, particulièrement à la défaveur d’une majorité des territoires ruraux, et au profit de l’industrie touristique de masse. Sans véritable préoccupation environnementale, sociale et culturelle, le territoire rural est utilisé dans un premier temps par l’Etat comme un support économique, et le tourisme en est un de ses outils de développement, comme dans des territoires rares et fragiles que sont les littoraux et les montagnes. Mais bien que le tourisme soit souvent présenté comme un moyen privilégié de développement, ce n’est pas si simple, et il n’abouti pas toujours à des conséquences vertueuses, regroupant des objectifs conflictuels sur les pans sociaux, culturels, économiques et environnementaux. Dans ce contexte, aller vers « un développement local » des territoires ruraux afin de développer une activité touristique en équilibre entre ces enjeux contradictoires, demande de faire grandir « la conscience des lieux », pour construire des relations de co-évolution entre les populations et le développement touristique du territoire ; pour valoriser des formes d’auto-gestion locale du patrimoine territorial capable alors de fabriquer une économie touristique sur le long terme et raisonnée. A travers les récits de trois territoires : Les Epesses (Vendée), Marciac (Gers) et Espelette (Pyrénées Atlantiques), trois terrains d’initiatives remarquables, nous proposons l’idée, comme le caractérise Alberto Magnaghi, d’un « projet local » pour le développement des territoires. Fondés sur la valorisation des ressources locales que sont les cultures et savoirs locaux, les économies locales et la capacité des citoyens à mener une démarche participative dans le but de monter un projet collectivement, ces projets montrent une dimension territorialisée du tourisme. Ces projets nous indiquent des éventuelles voies à suivre, en opposant aux « récits de politiques » habituels, « des récits de citoyens », qui développent la vision de modèles de développements touristiques des territoires ruraux issus de démarches ascendantes, fondée en chaque lieu sur une gestion sociale du territoire. 

.