Patricia Choussy

Article

« Le devenir d’une ville à forte ségrégation socio-spatiale : le cas de San Salvador », ENSAP Bordeaux, janvier 2020 – cliquez ici

Mémoire

L’espace public comme espace de réconciliation : une alternative à la fragmentation sociale et urbaine. Etude du Parc Cuscatlan à San Salvador, ENSAP de Bordeaux, janvier 2021

cliquez ici

Mots-clés : espace public – cohésion sociale – ségrégation socio-spatiale – insécurité

Résumé

Dans les sociétés latino-américaines, des problématiques comme la ségrégation socio-spatiale et l’insécurité ont des conséquences négatives dans le fonctionnement de la ville et de la société. Des espaces d’interaction sociale semblent manquer dans le contexte urbain et permettent d’interroger le rôle des espaces publics, qui sont censé appartenir à tous les citoyens et favoriser la mixité sociale et la création d’opportunités. Des initiatives de projets de rénovation de l’espace public sous un intérêt social sont apparues ces dernières décennies, notamment avec l’exemple de la ville de Medellín et des villes comme San Salvador, qui commencent à réfléchir à ces sujets. Ce mémoire est l’occasion d’interroger la réappropriation de l’espace public comme un outil de cohésion sociale dans un contexte de ségrégation et d’insécurité.