Léa Tran

Article

« Dans quelle mesure la mondialisation a-t-elle un impact sur les espaces publics et notamment le rapport à la rue et les pratiques culturelles vietnamiennes ? », ENSAP Bordeaux, février 2021

cliquez ici


Mémoire

Quand la rue raconte la culture. Hanoï, entre résistances et hybridations, ENSAP Bordeaux, février 2022

cliquez ici

Mots-clés : Hanoï, mondialisation, résistance, hybridation, culture, rue, pratiques spatiales

Résumé

La découverte des rues vietnamiennes, vivantes et habitées, dans lesquelles la culture se lit et semble s’enraciner, révèle l’identité forte de la ville de Hanoï dans un urbain pourtant globalisé. A l’ère de la mondialisation qui aurait tendance à uniformiser et standardiser, les pratiques singulières de la rue vietnamienne demeurent, révélant la nécessité d’approfondir cette figure urbaine peut être trop banalisée en Europe. Comment les pratiques spatiales vietnamiennes s’adaptent et se réinventent dans ces rues se métamorphosant suivant les modèles urbains occidentaux ? La place de la culture dans les fabrications de la ville dans le monde pose question et son étude révèle être un enjeu primordial. C’est par la question des modes hybrides d’habiter la rue, à travers la résistance des pratiques culturelles dans un urbain globalisé que la réflexion sur la rue à Hanoï, puis plus largement dans le monde est posée. Qu’est-ce que la rue raconte de la culture ? De ce que nous sommes ? Ces nouveaux modes d’habiter la rue nous invite dès lors à reconsidérer cette figure urbaine dans la fabrication de la ville.