Camille Amiel

Article

« Reterritorialisation des système agricoles en zones urbaines », article de master, ENSAP Bordeaux, février 2022 – cliquez ici

Mémoire

Grands paysages de « nature » : les poumons verts des métropoles. Le cas du parc des côteaux, Bordeaux rive droite : un projet périurbain intercommunal, mémoire de master, ENSAP Bordeaux, janvier 2023

Mots-clés : récit métropolitain, péri-urbain, préservation, conservation, parc, nature, végétalisation, biodiversité, co-conception, Bordeaux, paysage, bien commun

Résumé

La vision duale entre nature et société mène à admettre que c’est l’humain et ses pratiques successives sur les paysages qui ont accéléré l’altération de la biodiversité. Cette vision permet de justifier les décisions politiques de « mise en réserve » d’espaces naturels1. Or, l’un des enjeux écologiques actuels est de retourner vers une diversité des écosystèmes et des territoires en tenant compte des contextes bio-géographiques2. De ce fait, la mise sous cloche d’espaces à préserver n’apparait plus comme la solution idéale. Afin de remédier à la chute de la biodiversité et à la séparation entre nature et société, il est nécessaire d’associer connaissances scientifiques et volonté politique.Le cas du parc des coteaux sur la rive droite bordelaise illustre l’application sur le terrain de l’alliance entre protection des espèces et désir de nature afin de développer le territoire. Le paysage devient alors un élément clef dans l’écriture d’un récit territorial commun, celui de la métropole.

  1. LAURENT, Simon, De la biodiversité à la diversité : les biodiversités au regard des territoires, Dans : Annales de Géographie, t. 115, n°651, 2006, pp. 451-467
  2. CLERGEAU, Philippe, Manifeste pour la ville écologique, Rennes, Apogée Éditions, 2015 – Définition du Larousse : la biogéographie est l’étude scientifique de la distribution des espèces végétales et animales à la surface du globe et des changements qui affectent cette distribution