Victor Garriou

Mémoire

Victor Garriou, Émancipation architecturale. L’économie collaborative, une alternative vectrice d’un réengagement social par l’architecture des lieux, ENSAP de Bordeaux, février 2019 – cliquez ici

Mots-clés : ville créative, pratique architecturale expérimentale, démarche collaborative

Résumé

Avec environ une population de 9000 habitants, une gare qui dessert Bordeaux, Agen et Toulouse, trois crèches, quatre écoles maternelles, quatre écoles primaires, deux collèges, un lycée professionnel, deux stades municpaux et une équipe de rugby à treize réputée, un centre hospitalier, une piscine municpale, un cinéma, un centre culturel, une école de musique, une salle des fêtes rénovée, de nombreuses associations, des industries importantes, une dynamique manque à Tonneins.

Situé dans le département du Lot-et-Garonne, j’ai grandi dans cette ville comme un petit garçon lambda, participant à toutes les activités dans les équipements cités ci-dessus. Important pour la croissance et le bon fonctionnement interne de cette petite ville, ces équipements ne semblent pas être suffisant. Le centre-ville perd petit à petit son attractivité, les commerces qui prenaient place dans la rue principale disparaissent du paysage local, ou dans le meilleur des cas, se déplacent dans une zone commerciale en périphérie. Pour le jeune honne que je suis, avec mes amis, lorsque nous souhaitons boire un verre, seulement deux bars sont présents en centre-ville, dont un fermant à 19h et le second à 23h. Les rues ne sont guère vivantes, les places sont désertes.

Le tableau que je dresse ici semble chaotique et d’une tristesse redoutable, mais il n’est pas si terrible qu’il n’y parait. J’ai mis du temps à comprendre ce qu’il s’y passait réellement. Je vous parle d’un constat personnel et réfléchis, celui d’un homme qui a vécu 18 ans, 7 jours sur 7 dans cet environnement. Je considère Tonneins comme ma ville ! Alors dans cette dynamique mouvante, j’ai pratique ce territoire de fond en comble, en perpétuelle quête de sensation, de nouveauté, de richesses cachées.

Et dans cette optique, je pense avoir identifié l’interstice rêvé pour tenter d’y faire quelque chose de désirable pour des personnes, qui comme moi, souhaite juste profiter. Mais comment faire pour appliquer ne hypothèse de petit habitant que je suis ?