Manon Darde

Mémoire

Le paradoxe du projet face au vivant. Le cas de l’agence SLA en Scandinavie, mémoire de master, ENSAP de Bordeaux, janvier 2021cliquez ici –

Mots-clés : Nature – Culture – Scandinavie – Résilience – Ville – Vivant – Conception – Écologie – Anthropocène

Résumé

La crise écologique à laquelle nous faisons face requestionne nos manières d’habiter. La ville est en difficulté devant l’apparition de nouveaux climats caractéristiques de l’Anthropocène où les humains se sont progressivement déconnectés des milieux vivants. Une forme de responsabilité commune encourage alors les concepteurs à ré-inventer nos milieux urbains à travers de nouvelles approches de projet. Ce dernier se retrouve face à un paradoxe, entre révolution technique et appel à la résilience.
La découverte de la culture scandinave nous révèle des manières d’intégrer au quotidien la nature et le vivant. Une forme de cohabitation facilitant la pensée des concepteurs à se détacher des schémas classiques du projet. Ainsi, l’agence SLA, à Copenhague, s’investit dans la réalisation de projets architecturaux et urbains tout en explorant de nouvelles méthodes d’approches. Ce cas singulier est l’occasion de repenser de manière plus générale quelle place pour la nature nous désirons dans le projet ? Peut-il devenir le point de départ d’une réconciliation entre la ville et la nature ?