Imaginer la société du «share»

Mots-clés : partage, métropole, covoiturage, collaboratif, coworking

Résumé

Historiquement, l’essor du capitalisme contemporain et de l’urbanisation ont inscrit nos sociétés dans une même logique spatiale et comportementale : plus de séparation des fonctions, plus de mécanisation des corps et plus d’individualisation des tâches. Par rapport à cette logique, la métropolisation constitue une forme de couronnement. Mais ne pourrait-elle pas être aussi le moment où l’on assisterait à une inversion de ces tendances : à l’émergence d’autres valeurs fondées sur le partage, la mutualisation, et peut-être une forme de remise en question de l’emprise de la vitesse et de la mécanisation dans la vie quotidienne, comme le suggère le «slow movement». Quels retentissements auraient ces évolutions sur l’organisation de notre espace de vie ?

Travaux

Bibliographie

  • BOTSMAN, Rachel, ROO, Rogers, What’s mine is yours: The Rise of Collaborative, Édition Collins, 2011
  • MOATI, Philippe, La société malade de l’hyperconsommation, Édition Odile Jacob, 2016
  • NOVEL Anne-Sophie, La vie share, mode d’emploi : consommation, partage, et modes de vie collaboratifs, Baume-les-Dames, Éditions Alternatives, 2013
  • NOVEL Anne-Sophie, RIOT Stéphane, Vive la co-révolution ! Pour une société collaborative, Baume-les-Dames, Éditions Alternatives, 2012
  • OLDENBURG Ray, The Great Good Place: Cafés, Coffee Shops, Bookstores, Bars, Hair Salons, and Other Hangouts at the Heart of a Community, États-Unis d’Amérique, Da Capo Press, 1999 (initialement publié en 1989 par Paragon House)
  • TERRIN, Jean-Jacques (dir.), Le piéton dans la ville. L’espace public partagé, Marseille, Parenthèses, 2011